Pleine Lune du 25/11/2015 La compréhension.

Elle peut s’accompagner d’une sensation de soulagement quand elle amène à l’action. L’action de soi, vers soi. Mais qu’en est-il quand elle reste de l’ordre du mental? Elle devient confusion. C’est ainsi que certains d’entre vous se sentent plus ancrer, plus en phase avec eux-même actuellement, tandis que d’autres vivent des déchirures intérieures, des dialogues stériles qui leur donnent la sensation d’une réalité qui s’échappe.

Mais la réalité ne s’échappe pas. Elle se crée. Si vous avez le mal de mer, peut-être est-ce car vous n’avez plus pied. Vos sensations sont un bel indicateur sur votre chemin. Ecoutez-vous quand vous vous exprimez : «J’ai le tournis à force d’avoir des idées» ou encore «Je ne sais pas où aller.» Chaque phrase a une résonance à l’intérieur de vous et il convient de s’appuyer sur cette résonance pour rebondir. Ainsi quand il y a trop d’idées, il convient de s’arrêter pour les amener à la vie (les accoucher). Et quand vous ne savez pas où aller, il convient de comprendre avant tout où vous êtes (avant de choisir une direction).

Cette notion de prendre une direction est essentielle actuellement. Mais rappelez-vous que cette direction servira avant tout votre coeur, votre être profond. Alors il ne sert à rien de regarder chez le voisin, car il ne vous donnera pas la réponse. Il suit sa propre direction, en accord à son âme. Et si vous avez du mal à mettre le doigt sur vous-même, nous vous invitons à parler, et pas que de choses concrètes. Laissez-vous aller à parler de vos rêves, à tout ce que vous taisez car cela n’a aucun rapport avec l’idée que les autres se font de vous, ou encore car vous avez peur du jugement de l’autre. L’autre a une idée de vous…une idée qui n’est pas vous. Vous-même, êtes dans ce rôle qui correspond à cette idée, mais est-ce encore confortable? Si vous cherchez une nouvelle direction à votre vie, c’est que cela ne l’est plus. Commencez à ne plus vous mentir et votre réalité se modifiera en conséquence.

Les énergies vous offrent l’opportunité de modeler la réalité à votre image. Alors osez vous regarder en face, au-delà des voiles qui ont été retiré. Osez vous regarder en face en regardant les autres dans les yeux. N’ayez pas honte d’avoir peur, non plus de l’autre, mais de vous-même. Car vous l’aurez compris, tout ce qu’il se passe dans votre vie actuellement et à plus grande échelle n’appelle qu’à un éveil toujours plus massif de l’identité de chacun. Ici, l’identité n’est plus un rôle, ici l’identité est à l’échelle de la planète. Elle offre un regard différent sur chacun et sur vous-même. Ce regard qui vous prouve, encore une fois, que votre différence est visible en l’autre, autant que l’unité. Rien est indissociable, et à force de vouloir faire une dissociation, la confusion se crée et elle ouvre la porte à toutes les émotions refoulées dans ce passé ou un autre.

Vous positionnez est important également. Laissez-vous inspirer mais pas influencer. Veillez à prendre votre place et à accepter votre pouvoir. Celui-ci a bien longtemps été délaissé en raison de tout ce qui se dit sur lui. Pourtant, être dans votre pouvoir, vous permet d’Etre, entièrement et pleinement. Si vous sentez un manque dans votre vie, rappelez-vous à votre pouvoir intérieur. Nous le redisons, vous pouvez modeler votre réalité et vos pensées sont importantes dans cette action. Elles le sont et la discipline aussi. Mais voyez la discipline comme un jeu et non une obligation. Vous êtes votre propre disciple, car vous êtes votre propre maître. C’est en cela, en ayant cette hauteur là face à vos pensées que vous orienterez votre route, que vous choisirez en conscience votre direction.

Un travail de construction intérieur se crée en vous. Vous devenez de plus en plus conscients du chemin parcouru mais également de celui à venir. Pourquoi? Car vous épousez votre âme, vous acceptez ce qui autrefois vous effrayait. Cela ne se fait pas forcément en grandes pompes. Plusieurs guérisons se font dans le silence, comme si la vie semblait couler, alors que chez le voisin il y a de nombreuses vagues. L’un n’est pas plus spectaculaire que l’autre pour celui qui sait écouter. Pour celui qui a compris que la vie est faîte de cycle et que chacun a son rythme et des mélodies différentes en fonction des moments.

Nous le redirons, ne cherchez plus la comparaison. Ne cherchez plus ce qui sépare mais bel et bien ce qui assemble. Ou dit autrement ne cherchez plus à faire semblant mais à être ensemble.

Avec toute notre douceur, notre soutien et notre bienveillance

Auteur: Ozalee – Farah Sahbi – www.ozaleesens.com